Visa de court séjour pour les département et territoires d’outre-mer

Un visa Schengen ne permet pas l’entrée sur les départements et territoires français d’outre-mer.

Le rendez-vous, le formulaire, et les documents à présenter sont les mêmes que pour une demande de visa Schengen court séjour.

Les citoyens colombiens sont exemptés de visa court séjour (90 jours par période de 180 jours) pour la Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon, Wallis et Futuna, la Polynésie française et la Nouvelle Calédonie. Cependant ils sont toujours soumis à visa de court séjour pour Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Consultez les instructions.

TOM : Territoires d’outre-mer
Nouvelle Calédonie / Polynésie française / Terres australes françaises / Wallis et Futuna
DOM : Départements d’outre-mer
Guadeloupe / Guyane / Martinique / Mayotte / Réunion / Saint-Martin / Saint-Barthélemy
DFA : Départements français d’Amérique
Guadeloupe / Guyane / Martinique / Saint-Martin / Saint-Barthélemy

Un visa TOM différent est nécessaire pour chaque territoire : si votre séjour contient un passage par La Polynésie et la Nouvelle Calédonie, vous devez demander deux visas TOM différents.

Le visa DFA (départements français d’Amérique) est le seul qui permet de visiter la Guadeloupe, Guyane et Martinique. Si votre séjour contient un passage par Saint-Barthélemy et Saint-Martin, ce visa est valable.

¿Quelles nationalités sont soumises à visa ?

Consultez les exemptions de visa

Les nationalités suivantes ne sont pas soumises à visa de court séjour pour les départements et territoires français d’outre-mer :

- Les citoyens de l’Union Européenne, de l’Espace Économique Européen et Suisse. Consultez la carte.
- Les titulaires d’un titre de séjour valide pour la France
- Les titulaires d’un titre de résidence valide ou d’un visa long séjour (visa D) émis par un des pays de l’Espace Schengen
- Les ressortissants des pays suivants :

Andorre, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Australie, Bahamas, Barbade, Brésil, Brunei, Canada, Chili, Corée du Sud, Costa Rica, Dominique, Salvador, Émirats Arabes Unis, États-Unis d’Amérique, Grenade, Guatemala, Honduras, Israël, Japon, Malaisie, Maurice, Mexique, Monaco, Nicaragua, Nouvelle-Zélande, Panama, Paraguay, Samoa, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Saint-Marin, Saint-Siège, Seychelles, Singapour, Timor oriental, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Vanuatu, Venezuela)


- Les titulaires d’un passeport de l’ONU (rouge ou bleu)
- Les titulaires d’un passeport de l’OTAN
- Les titulaires d’un passeport biométrique émis par la Moldavie, le Monténégro, la Serbie
- Les ressortissants des pays suivants, titulaires d’un visa Schengen valide entre six mois et cinq ans, émis par un consulat français peuvent voyager dans les départements français d’Amérique (DFA) sans avoir besoin d’être titulaires d’un visa DFA : Afrique du Sud, Bahreïn, Biélorussie, Chine, Émirats Arabes Unis, Koweït, Inde, Oman, Qatar, Russie, Ukraine.

Tout autre demandeur est soumis à visa de court séjour pour les départements ou territoires français d’outre-mer.

Les passagers de croisière

Les passagers des navires de croisière sont exemptés de visa pour entrer et séjourner dans les départements français d’Amérique pendant la durée de l’escale s’ils répondent à l’une des conditions suivantes :

- Être titulaire d’un titre de résidence, valide émis par un pays membre de l’Union Européenne, de l’Espace Économique Européen ou de la Suisse.
- Être titulaire d’un titre de séjour en cours de validité délivré par Andorre, Monaco, Saint-Marin, le Canada, le Japon ou les Etats-Unis d’Amérique autorisant la réadmission dans ces États
- Être titulaire d’un visa en cours de validité délivré par une autorité française pour une autre partie du territoire de la France.

Changement d’aéroport

Paris a deux aéroports : Charles de Gaulle CDG et Orly qui se trouvent au nord et au sud de la ville respectivement. En cas d’escale qui nécessite un changement d’aéroport, il faut être titulaire d’un visa Schengen. En cas de changement de terminal dans le même aéroport, cela n’est pas nécessaire.
Consultez les informations sur les aéroports, les terminaux et plans d’accès.

Si vous devez changer d’aéroport, que votre nationalité est soumise à visa de court séjour, et que vous n’êtes pas titulaire d’un visa Schengen valide, vous devez déposer deux demandes de visas différentes le jour de votre rendez-vous : une demande pour le visa Schengen et une autre demande pour le département ou territoire d’outre-mer.

publié le 19/10/2016

haut de la page