Une escale de la frégate de surveillance GERMINAL réussie à Carthagène

En provenance de Fort-de-France en Martinique, la frégate de surveillance « Germinal » des Forces Armées aux Antilles a fait escale à Carthagène-des-Indes du 19 au 24 novembre 2016.

Cette escale avait deux vocations :

-  elle s’inscrit d’abord dans le cadre général de l’excellente coopération militaire franco-colombienne, décidée à haut niveau dans une programmation annuelle ;
-  elle avait pour but de reposer l’équipage après la spectaculaire opération franco-colombienne qui a permis la saisie au large de la Guajira par le GERMINAL (frégate construite par la société française STX France), son hélicoptère navalisé type Panther (construit par AIRBUS Hélicoptère) et son embarcation rapide, de 780 kgs de cocaïne, d’une embarcation type GO FAST et de quatre prévenus narcotrafiquants.

Le charme historique de Carthagène-des-Indes en fait une escale de choix toujours très attendue par les marins français. Mais l’escale n’a pas été seulement un moment de détente. Bien au contraire, elle a donné lieu à de nombreuses activités de coopération, qui ont confirmé les relations étroites professionnelles et amicales entre la France et la Colombie.
Le sujet central de ces activités était la lutte contre le narcotrafic maritime. Le capitaine de frégate Michael Vaxelaire, commandant du GERMINAL, a d’ailleurs rappelé que cette menace transnationale nécessitait une réponse internationale. Une délégation du GERMINAL, dirigée par le commandant de la frégate a ainsi visité le musée des semi-submersibles narcotrafiquants capturés par la marine colombienne, l’école internationale des garde-côtes et le centre international maritime de lutte contre le narcotrafic (CIMCON).

Mais de nombreuses autres activités ont été effectuées, comme par exemple :
-  l’inauguration d’un stage de police judiciaire pour 15 policiers colombiens, à bord du GERMINAL, organisé par le commissaire divisionnaire George Bonnefont, attaché de sécurité intérieure à l’ambassade de France à Bogota ;
-  la visite de l’école de plongée de la marine colombienne et le departamento de salvamento, par le capitaine de frégate Michael Vaxelaire (de spécialité plongeur démineur) ;
-  une plongée conjointe dans la baie de Carthagène entre des plongeurs français et colombiens ;
-  la visite du laboratoire centro de investigacion, desarollo e innovacion para actividades marítimas de l’ecole navale Almirante Padilla, qui a permis au GERMINAL de découvrir la richesse des programmes pédagogiques des élèves officiers colombiens ;
-  la visite de l’hôpital militaire de Carthagène ;
-  une journée de défense et de citoyenneté pour 2 jeunes français à bord du GERMINAL.

Cette escale a également été l’occasion pour l’ambassadeur, son excellence monsieur Jean Marc Laforêt, aux côtés de Mme Diana Gutierrez de Pineres, directrice du « Centre de Réhabilitation Inclusive colombien » et de Mr Andres Obregon, directeur de la fondation Diving Planet, d’ouvrir officiellement un stage de plongée au profit de 12 blessés de guerre colombiens (armée de terre, marine, police). La première pierre de ce beau projet avait été la remise d’un chèque de 2000 euros par l’ambassadeur lors de l’escale de la frégate « Ventôse » à Carthagène le 27 novembre 2015.

Le commandant de la frégate a offert un déjeuner officiel à bord le 21 novembre pour plusieurs officiers de marine colombiens, avec à leur tête le Contre-Amiral Antonio José Martinez, directeur de l’école navale de Carthagène. Enfin, financé par le GERMINAL, l’ambassade de France, et des industriels de défense français (Airbus, DCNS, MBDA, SOFRAPIE, STX France et THALES), un cocktail réunissant environ 240 personnes à bord le 22 novembre a permis des échanges fructueux entre les marins du bord, les ressortissants français à Carthagène et de nombreux amis colombiens civils et militaires.

JPEG

publié le 06/12/2016

haut de la page