Sommet mondial « Partenariat pour un gouvernement ouvert » à Paris du 7 au 9 décembre

Créé en 2011, le Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) est une initiative multilatérale qui rassemble à ce jour, dans une gouvernance collégiale, 70 pays membres ainsi que des ONG et représentants de la société civile.

Le partenariat s’attache, au niveau international, à promouvoir la transparence de l’action publique et son ouverture à de nouvelles formes de consultation et de participation citoyenne.

La France a assumé la présidence du Partenariat en octobre 2016. A ce titre, elle accueillait le Sommet mondial du PGO du 7 au 9 décembre : des représentants des gouvernements et administrations, du monde académique, de la société civile et d’organisations internationales rassemblés pour partager leurs expériences, leurs bonnes pratiques et faire progresser l’agenda mondial du gouvernement ouvert à l’aune des grands défis de notre monde.

La coopération française en Amérique du Sud a appuyé la contribution des organisations de la société civile en Colombie et en Amérique latine. Une table-ronde sur le contrôle citoyen et la lutte contre la corruption était organisée à Sciences Po le 6 décembre, à l’initiative de Transparencia por Colombia et l’Observatoire pour l’Amérique latine et les Caraïbes (OPALC).

Cet événement réunissait des représentants de Colombie, du Pérou, du Chili et du Costa Rica, pour partager les résultats de l’étude « (contrôle citoyen dans la transparence de l’action publique->http://transparenciacolombia.org.co/wp-content/uploads/2016/09/Fichas-Control-Ciudadano-Informe-Global.pdf] » publiée en 2016, et coordonner d’autres actions pour les années suivantes.

publié le 12/12/2016

haut de la page