Rencontres France/Amérique Latine à Cali : "Insoutenable architecture ?" (Octobre 2014)

Portées par l’Institut français et soutenues par l’ambassade de France en Colombie, plusieurs rencontres internationales d’architecture se sont tenues à Cali du 20 au 24 octobre

JPEG

Ce projet, porté par l’Institut Français, fait suite aux premières rencontres qui eurent lieu à Sao Paolo en novembre 2013. Outre la France, cet événement a compté la participation du Brésil, de la Colombie, du Venezuela, d’Haïti et du Mexique (ces trois derniers accueilleront respectivement l’événement dans les prochaines années).

Cette démarche permet la confrontation critique d’acteurs intéressés et impliqués dans la production urbaine et architecturale (architectes, urbanistes, philosophes, géographes, anthropologues, responsables politiques etc.) à propos de la réalité et des ambitions urbaines de la ville d’accueil. À Cali, « l’espace public et sa réappropriation » a été l’objet de cette recherche collective.

JPEG

Le projet est soutenu par l’ambassade de France en Colombie, les Service de coopérations des ambassades concernées et l’Agence française de Développement. Au niveau local, le groupe Gestion et Innovation de Projets (GIP, opérateur de la ville de Cali), l’Université du Rosario, l’Université del Valle, la chambre de commerce de Cali, le Département de la Planification municipale, et l’EMCALI (entreprise prestataire de services publics à Cali) ont contribué aux rencontres.

Au cinquième et dernier jour de l’évènement, l’ambassadeur de France en Colombie Jean-Marc Laforêt a pris part à la clôture des débats, ouverts cinq jours plus tôt par Stéphane Foin, attaché de coopération et d’action culturelle de l’ambassade.

JPEG

Ces rencontres ont notamment permis d’ouvrir la thématique de l’adaptation climatique des villes et d’aborder certaines pistes de réflexion à l’approche de la COP 20 à Lima fin 2014 et de la COP 21 à Paris en 2015.

Cali, une métropole d’avenir

Santiago de Cali, la capitale du département de Valle del Cauca, est une ville de 2,5 M d’habitants, la 3ème ville du pays en termes de population. Malgré une criminalité élevée, Cali est une métropole tournée vers l’avenir. La thématique des rencontres retenue cette année était « l’espace public ». Thématique d’autant plus importante pour une ville qui fait face à une croissance urbaine rapide et manque aujourd’hui d’espaces publics.

JPEG

Le Corredor Verde, projet phare de Cali et objet d’étude des rencontres

Ce projet concentre l’ensemble des problématiques urbaines abordées par les rencontres : espaces publics, transports, mobilité soutenable, espaces verts, pistes cyclables, lieux d’activité, équipements populaires, création de zone économiques et commerciales. Présenté comme le nouvel axe de développement de la ville, le projet se développera le long de l’ancienne voie de chemin de fer, axe qui traverse la ville du Nord au Sud et sera complété par un axe Est-Ouest. C’est au travers de ce type de projet que Cali essaye de se positionner parmi les villes innovantes sur le plan du développement urbain. L’AFD, via le Fond Français pour l’Environnement Mondial, évalue actuellement la possibilité de financer ce projet en 2015.

PNG

Liste des participants

Internationaux :

  • MEXIQUE : Arturo Ortiz Struck, architecte, Taller Territorial de México ; Luis Barrios Lara, philosophe.
  • VENEZUELA : Nelson Rodriguez : architecte, vice-ministre vénézuélien du logement et de l’habitat.
  • BRESIL : Guilherme Wisnik, commissaire de la Xème biennale Internationale d’architecture de São Paulo ; Nabil Bonduki, urbaniste et conseiller municipal de Sao Paulo.

Français :

  • Frédéric Druot, architecte
  • Jean-Pierre Charbonneau, urbaniste
  • Olivier Mongin, ex- directeur de la revue Esprit
  • Philippe Panerai, architecte et urbaniste
  • Jean-François Parent, architecte
  • Francis Rambert, directeur IF Cité Architecture
  • Vincent Lavergne et Jérrémy Nadau, lauréats AJAP
  • Claire Monod, conseillère régionale IDF.

Colombiens :

  • Isabel Arteaga Arredondo, architecte urbaniste
  • Marcela Huertas, urbaniste, directrice de la GIP
  • Carolina Jaramillo, artiste muraliste, directrice du musée libre d’art public
  • César Augusto Londoño, architecte urbaniste
  • Juber Galeano, économiste
  • Alvaro Pretel, économiste
  • Luis Mendez, géographe,
  • Julian Gutierrez, architecte

Consultez la présentation de l’évènement ici

Consultez le compte-rendu des rencontres ici

publié le 06/11/2014

haut de la page