L’évaluation et l’accréditation des formations supérieures dans l’espace andin

Participation de la France au congrès annuel organisé par l’association colombienne des universités -ASCUN- dédié à l’évaluation et l’accréditation des formations supérieures dans l’espace andin (29 et 30 octobre 2014)

JPEG

L’événement qui a eu lieu le 29 et 30 octobre 2014 à Bogota revêt une importance toute particulière au regard du contexte politique colombien actuel et l’interdépendance entre la qualité du système éducatif supérieur et le développement économique et humain.

Lors de cet événement phare du programme de coopération universitaire international, notamment entre la France la Colombie, les discussions se sont concentrées sur l’évaluation et l’accréditation de la qualité des programmes de troisième cycle des universités colombiennes. D’un partage d’expériences française et espagnole, il ressort que ces processus sont essentiels pour compléter les efforts faits par les universités pour l’internationalisation de l’éducation supérieure colombienne, particulièrement pour les formations doctorales liées à la recherche.

Les personnalités internationales du monde universitaire invitées au congrès ont pu répondre aux questions qui permettront à la Colombie de construire leurs politiques publiques futures :

  • Qui réalise l’évaluation et l’accréditation des programmes universitaires ?
  • Quel est le processus d’évaluation ?
  • Pourquoi faire cette évaluation ?
  • Quel modèle d’accréditation utiliser ?
  • Quel est le rôle des agences privées dans ce processus ?
  • Quel est l’impact attendu concernant la relation des doctorants avec le secteur productif afin de promouvoir l’innovation ?

JPEG

L’Ambassadeur de France en Colombie, Jean Marc Laforêt, a inauguré le congrès. Lors de cet événement les organisateurs ont pu compter sur la présence de plusieurs hauts représentants des universités françaises : Jean-Paul Jourdan, Président de l’Université Bordeaux III - Montaigne, François Pernot, Responsable de la Mission Europe et International de l’AERES (Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur), Thierry Valentin, représentant pour le Brésil et l’Amérique du Sud de la CPU (Conférence des Présidents d’Université) et l’attaché pour la coopération universitaire et scientifique de l’ambassade Régis Guillaume.

La coopération entre la France et la Colombie, tant sur le plan économique, technique, institutionnel que politique, est opérationnelle depuis de nombreuses années. La coopération universitaire a pour sa part connu un développement considérable depuis la signature en 2010 d’un accord de reconnaissance mutuelle des diplômes de l’éducation supérieure.

La France est une destination plébiscitée par les étudiants colombiens : ceux-ci sont, après les étudiants brésiliens, les plus nombreux d’Amérique latine à partir étudier en France. 3500 étudiants colombiens sont reçus par les établissements d’enseignements supérieurs français : 1000 préparent un master et 500 un doctorat. Ces étudiants bénéficient des 129 accords de double diplôme et des 237 accords de mobilité actuellement en vigueur entre les universités françaises et colombiennes.

JPEG

Le Tweet de l’ambassade


Embajador de @France_Colombia charlando sobre experiencias de Francia en acreditación de doctorados @unimedios pic.twitter.com/vQAtHHZaiH

— Francia en Colombia (@France_Colombia) 29 Octobre 2014

Organisation

JPEG

Partenaires

JPEG

publié le 31/10/2014

haut de la page