Mort de Stéphane Hessel


Mort de Stéphane Hessel

JPEG

Stéphane Hessel est mort le 27 février à l’âge de 95 ans. L’ancien diplomate, déporté, résistant et grand défenseur des droits de l’homme a profondément marqué le débat public ces dernières années avec la publication du manifeste « Indignez-vous ! » qui a inspiré les « indignés » occidentaux en rupture avec le système établi.

Le Chef de l’Etat, M. François Hollande, a présidé jeudi 7 mars aux Invalides, la cérémonie nationale d’hommage à Stéphane Hessel.

- Déclaration du président de la République, M. François Hollande, le 27 février 2013

J’apprends avec une grande tristesse la disparition de Stéphane Hessel. C’était une grande figure dont la vie exceptionnelle aura été consacrée à la défense de la dignité humaine.

C’est au nom de ses valeurs qu’il s’engagea dans la résistance.

C’est convaincu de la nécessité d’une gouvernance du monde qu’il travailla à la mise en place de l’ONU et qu’il poursuivit une carrière brillante de diplomate au service de la paix.

C’est en Européen marqué par la guerre qu’il s’est mobilisé pour l’unification de notre continent.

C’est en humaniste passionné qu’il s’est livré à tous les combats pour les droits de la personne humaine, pour lutter contre les préjugés, les conformismes, les conservatismes.

Sa capacité d’indignation était sans limite, sauf celle de sa propre vie. Au moment où celle-ci s’achève, il nous laisse une leçon, celle de ne se résigner à aucune injustice.

J’adresse à sa famille et à ses proches le témoignage de notre reconnaissance.

-  Décès de Stéphane Hessel - Communiqué du Premier ministre, le 27 février 2013

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a appris avec une très grande émotion le décès de Stéphane Hessel survenu dans la nuit, à l’âge de 95 ans.

Ancien résistant et déporté, puis ambassadeur aux Nations unies, il a inlassablement porté les valeurs de résistance à l’oppression, et de fraternité entre les hommes.

Figure de la conscience universelle, à jamais debout face aux injustices, Stéphane Hessel s’est battu contre le fatalisme et l’indifférence, contre l’égoïsme et la cupidité.

Son message, universel, a éveillé les consciences sur tous les continents, et dans toutes les générations. Nul doute qu’à l’avenir son œuvre et son courage continueront d’inspirer les femmes et les hommes engagés pour la liberté.

Le Premier ministre rend hommage à l’homme engagé jusqu’au bout de sa vie pour les valeurs qu’il défendait, et s’associe à la douleur de sa famille et de ses proches.

- Déclaration du ministre des affaires étrangères, M. Laurent Fabius, le 27 février 2013

Avec Stéphane Hessel disparaît un combattant de la liberté et de la dignité humaine.

Engagé avec courage au service de causes justes et généreuses, à travers la diversité des époques qu’il a traversées, il est resté le témoin exigeant des valeurs de la Résistance.

Il fut également un grand diplomate, au service de la France et des Nations unies, défenseur ardent des droits de l’Homme et de la paix. Citoyen engagé, son regard, sa lucidité, sa générosité, son enthousiasme, sa bienveillance et son amour de la justice nous manqueront.

Je m’incline avec gratitude et tristesse devant sa mémoire et j’assure sa famille et tous ses proches de ma profonde solidarité et de ma sympathie.

_

publié le 27/05/2014

haut de la page