Les ambassades de France et d’Allemagne ont organisé une rencontre au Centro de Memoria, Paz y Reconciliación le jeudi 27 octobre 2016.

Les ambassades de France et d’Allemagne ont organisé une rencontre au Centro de Memoria, Paz y Reconciliación le jeudi 27 octobre 2016.
Cette initiative s’intègre dans le cadre du prix franco-allemand des Droits de l’Homme « Antonio Nariño ».

JPEG

L’évènement a réuni près de 80 lycéens, entre 16 et 18 ans, du lycée français Louis Pasteur et du Colegio Andino allemand ainsi que cinq organisations des Droits de l’Homme, lauréates du prix franco-allemand « Antonio Nariño » des années précédentes.

-  Los Costureros de la memoria
-  Le musée « Casa de la memoria » de Medellín
-  Reiniciar : corporation pour la défense et promotion des Droits de l’Homme
-  Corporación Humanas
-  Las Tejedoras de Vida del putumayo

Accompagnés des professeurs, les élèves ont compté sur la participation des membres des deux ambassades ainsi que des organisations participantes.

La rencontre s’est amorcée avec le discours de la directrice du centre, Carolina Albornoz. Les ambassades ont ensuite présenté l’initiative comme une première expérience d’échange avec les jeunes dans le cadre du prix franco-allemand. S’en est suivi quelques mots de bienvenue des Costureros de la memoria.

JPEG

Les organisations des Droits de l’Homme soient, los costureros de la memoria, la casa de la memoria, Reiniciar, la corporación Humanas y las tejedoras de vida del Putumayo, ont présenté leurs projets devant les élèves, contant leurs expériences en tant que leaders d’organisations engagées dans les Droits de l’Homme mais aussi en tant que victimes touchées par le conflit armé en Colombie.

A la suite d’une petite pause rafraichissante, se sont ouverts les ateliers de couture. Los costureros de la memoria ont ainsi encadré les quatre groupes de lycéens (des deux lycées mélangés) dans un exercice de couture afin que ceux-ci puissent exprimer leurs réflexions sur le conflit interne et l’actuel processus de paix par l’élaboration de grandes toiles. Ces moments ont aussi été l’occasion pour les jeunes d’échanger avec les organisations sur la situation des Droits de l’Homme et l’actualité colombienne.

Les toiles réalisées par les élèves présentent des histoires de vie, des symboles de paix et des représentations des processus de réconciliation et de mémoire.
A la fin de la journée, les lycées ont exprimé leur gratitude aux organisations pour avoir eu l’opportunité d’échanger sur des thèmes importants en Colombie.

Les toiles seront finalisées et présentées dans les deux collèges avec la présence de costureros de la memoria avant la fin de l’année.

JPEG

publié le 01/01/2017

haut de la page