Le Prix Nobel de physique 2012 devant 500 étudiants colombiens à Bogota

Les 500 places de l’auditorium de la bibliothèque Luis Ángel Arango ont été prises d’assaut vendredi 17 juin 2015 pour la conférence exceptionnelle du prix Nobel de physique 2012 organisée par l’Ambassade de France en Colombie, l’Association Colombienne pour l’Avancée des Sciences (ACAC), l’Université de Los Andes et l’Académie Colombienne des Sciences Exactes, Physiques et Naturelles (ACCEFYN) dans le cadre de l’Année Internationale de la Lumière.

JPEG

Les 500 places de l’auditorium de la bibliothèque Luis Ángel Arango ont été prises d’assaut vendredi 17 juin 2015 pour la conférence exceptionnelle du prix Nobel de physique 2012 organisée par l’Ambassade de France en Colombie, l’Association Colombienne pour l’Avancée des Sciences (ACAC), l’Université de Los Andes et l’Académie Colombienne des Sciences Exactes, Physiques et Naturelles (ACCEFYN) dans le cadre de l’Année Internationale de la Lumière.

Le public, majoritairement composé de lycéens, mais aussi de collégiens venus de différents établissements scolaires de Bogota, a prêté une attention toute particulière à ce scientifique d’exception. Cette conférence qui fait partie du programme de culture scientifique "Sciences sans Frontières", porté par le service de coopération scientifique et universitaire de l’Ambassade de France en Colombie a également profité aux étudiants du lycée français Louis Pasteur de Bogota.

JPEG

Durant une heure et demie, Serge Haroche a exposé les différentes expériences et les raisonnements qui ont mené aux théories fondatrices de la physique quantique. Du principe de superposition des états au fonctionnement de l’horloge quantique en passant par le principe de la localisation GPS, il a expliqué avec dynamisme et avec une clarté remarquable les fondements et applications principaux de la physique quantique. Le chercheur a ensuite présenté le fonctionnement de sa « boîte à photons » destinée à étudier les photons individuellement sans les détruire ; ce qui constitue l’un des enjeux majeurs de la physique quantique.

Serge Haroche a finalement conclu sa conférence en insistant sur la nécessité pour la recherche de disposer de grandes échelles de temps : toutes les grandes innovations scientifiques majeures étant nées de la recherche fondamentale et non de recherches technologiques à court terme.

Gageons que cette manifestation aura concouru à susciter des vocations chez ces lycéens colombiens !

JPEG

Eduardo Posada Florez, Président de l’ACAC ; Serge Haroche, Collège de France & prix Nobel de Physique 2012 ; Maria Piedad Villaveces, Directrice de l’ACAC ; Enrique Forero Président de l’ACCEFYN

Biographie SERGE HAROCHE

JPEG

Né en 1944 à Casablanca, Serge Haroche a fait ses études à l’École Normale Supérieure (ENS). Il a été chercheur au CNRS, Maître de Conférences à l’École Polytechnique, Professeur à l’Université Paris VI et membre de l’Institut de France. Il a enseigné pendant plusieurs années à l’Université de Yale, aux États-Unis et visité, comme chercheur ou professeur invité, plusieurs universités étrangères dont Stanford, Harvard, MIT et l’Université fédérale de Rio de Janeiro. Il a dirigé pendant cinq ans le département de Physique de l’ENS.

Serge Haroche est un spécialiste de la physique atomique et de l’optique quantique. Après une thèse sur l’atome habillé effectuée (1967-71) sous la direction de Claude Cohen-Tannoudji (prix de Nobel de physique en 1997), il a développé dans les années 1970-80 des méthodes nouvelles de spectroscopie laser basées sur l’étude des battements quantiques et de la superradiance. Il s’est ensuite intéressé aux atomes de Rydberg, états atomiques géants que leur sensibilité aux micro-ondes rend particulièrement bien adaptés à des études fondamentales sur l’interaction matière-rayonnement. Il a montré que ces atomes, couplés à des cavités supraconductrices contenant quelques photons, constituent des systèmes idéaux pour tester les lois quantiques fondamentales et pour démontrer des opérations de logique quantique prometteuses pour le traitement de l’information.
Nommé en 2001 professeur au Collège de France dans la chaire de Physique quantique, Serge Haroche dirige le groupe d’électrodynamique des systèmes simples au sein du laboratoire Kastler Brossel du Département de Physique de l’ENS.

Serge Haroche a été nommé Administrateur du Collège de France au 1er septembre 2012. En 2014, il est nommé membre du Conseil stratégique de la recherche. Il est commandeur de la Légion d’honneur, membre de l’Académie des sciences et a reçu la médaille d’or du CNRS (2009) et le prix Nobel de physique en 2012.

Plus d’informations :
Consultez Twitter
Consultez Facebook
La page web de l’ACCEFYN

Les Conférences ont été enregistrées dans l’agenda officiel de l’Année Internationale de la Lumière

Page web

publié le 19/06/2015

haut de la page