Le « Mochuelo » : Musée itinérant de la mémoire des Montes de Maria

Le « Musée itinérant pour la Mémoire des Montes de María », est un projet original dont l’architecture s’inspire du Mochuelo l’oiseau mythique et emblématique de la région des Montes de Maria dans le nord de la Colombie. Le musée itinérant sera à la fois le symbole de la mémoire des victimes du conflit armé colombien et partie intégrante de leur réparation.

JPEG

Sous la devise « bâtissons notre mémoire et notre histoire pour la réparation symbolique, la vie et le vivre-ensemble », le projet a été présenté les 3 et 4 juillet derniers en présence de M. Pierre-Jean Vandoorne, ambassadeur de France en Colombie, M. Gonzalo Sánchez , directeur du Centre National de Mémoire Historique (CNMH), Mme Soraya Bayuelo, Présidente du Collectif des Montes de Maria et des représentants des victimes de la région des Montes de Maria qui contribuent et participent à la création et à la vie du musée itinérant, notamment les communautés de Ovejas, San Onofre, San Antonio de Palmito, San Jacinto, San Basilio de Palenque, María la Baja, Rincon de mar et Verruga.

JPEG

Pierre-Jean Vandoorne, ambassadeur de France en Colombie, qui a rappelé le soutien et l’appui financier de la France à ce projet et évoqué d’autres lieux de mémoire à travers le monde, en France, en Israël ou en Afrique du Sud notamment, a déclaré à la presse : « nécessaire, le travail de mémoire est l’une des conditions à toute réconciliation, or sur le thème de la construction de la mémoire nationale, ce projet de musée itinérant me parait être particulièrement émouvant et intéressant de par sa conception même ».

Pour l’historien et écrivain Gonzalo Sánchez, directeur du CNMH et invité des « Belles Etrangères en France en 2010, ce projet intervenait à un moment charnière pour la Colombie : « la mémoire cesse d’être un sujet du passé pour se transformer en sujet d’avenir ».

JPEG

Le « Mochuelo » est le fruit de plusieurs années de travail pour le Collectif des Montes de María, une organisation de défense des droits des victimes reconnue en Colombie qui a reçu le Prix National de la Paix en 2003. Il s’agit du plus bel hommage aux victimes des Montes de Maria et d’une réalisation concrète en faveur de la mémoire collective, la paix et la réconciliation.

JPEG

La présentation du projet a donné lieu à un échange entre les représentants de l’Ambassade de France, du Centre National de la Mémoire Historique et du Collectif des Montes de Maria et les représentants des différentes communautés de la région qui accueilleront très prochainement le Mochuelo./.

JPEG JPEG

publié le 30/07/2013

haut de la page