La gastronomie française au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco

La gastronomie française au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco

Le 16 novembre 2010, l’Unesco étend sa protection au repas gastronomique à la française, qui côtoie 212 autres pratiques et coutumes culturelles au panthéon du patrimoine mondial immatériel de l’humanité. La diète méditerranéenne, la cuisine traditionnelle du Mexique et le pain d’épices croate sont également distingués dans ce registre.

À la différence du patrimoine culturel matériel – qui comprend les sites et monuments –, le patrimoine immatériel concerne les processus culturels qui « inspirent aux communautés vivantes un sentiment de continuité par rapport aux générations qui les ont précédées et revêtent une importance cruciale pour l’identité culturelle ainsi que la sauvegarde de la diversité culturelle et de la créativité de l’humanité ».

L’Unesco n’a distingué aucune recette française en particulier. Au pays de Gargantua, c’est davantage le rituel identitaire « destiné à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes » qui a été salué. Un mélange original de convivialité et de gastronomie, qui rassemble les Français autour d’une table apprêtée, en vue de partager des mets de qualité accompagnés d’un vin approprié.

publié le 26/08/2014

haut de la page