La compagnie de danse Käfig en tournée en Colombie

La compagnie de danse Käfig en tournée en Colombie du 2 au 8 mai 2013 avec « Correria Agwa »

JPEG

1. Le projet


A la source du projet, une rencontre : celle du chorégraphe Mourad Merzouki, figure du mouvement hip-hop en France depuis les années 1990, avec de jeunes danseurs de Rio de Janeiro lors de la Biennale de la Danse de Lyon en 2006.

Originaires du Brésil, les 11 danseurs cariocas ont des histoires aux cours sinueux qui plongent leurs racines dans les favelas et qui font resurgir des souvenirs de la même eau au chorégraphe de la compagnie Käfig. Ayant grandi dans la marginalité, ils ont tous puisé dans leur passion pour la danse la rage de s’en sortir et d’aller vers l’autre.

Les interprètes diluent et mélangent hip hop, capoeira, samba, musique électronique et bossa nova pour faire émerger une danse aux acrobaties époustouflantes, emplie d’énergie et d’invention.

JPEG

2. Le chorégraphe : Mourad Merzouki


Né à Lyon en 1973, Mourad Merzouki a débuté enfant par les arts martiaux et les arts du cirque. A quinze ans, sa rencontre avec la culture hip hop l’a emmené vers le monde de la danse. Il a confronté la gestuelle hip-hop avec d’autres langages chorégraphiques. En 1989, il crée la compagnie Accrorap. En 1994, il présente « Athina » lors de la Biennale de la Danse de Lyon. En 1996, il fonde la compagnie Käfig et depuis 2009, il est directeur du Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne. Il développe à Créteil un projet artistique ouvert sur le monde et sur la pluralité des langages chorégraphiques.
JPEG

3. Le spectacle « Agwa Correria »

Le spectacle se compose de deux pièces ainsi présentés par la compagnie :

« Correria nous plonge dans une course trépidante, une course frénétique comme celle qui rythme nos vies. Une mise en corps et en mouvement dans un spectacle à couper le souffle ! »
« Agwa, un spectacle placé sous le signe de l’eau, à la fois composant essentiel de notre corps, ressource naturelle précieuse, vitale même, que l’on se doit d’économiser et de préserver, et symbole de renouveau. »
JPEG
« Aquatique, comme son titre l’indique, cette pièce pour onze danseurs se veut écolo-politique, mais aussi poétique et organique. Une création cascade de motif en motif pour faire le tour de la question de l’eau ». Le Monde, 8 septembre 2008

4. Programme et informations

Proposé par l’ambassade de France, le spectacle « Correria Agwa » bénéficie du soutien du ministère de la Culture de Colombie dans le cadre de la préfiguration de la « Biennale de Danse », de l’Institut français et de l’ambassade de France, avec le relais des Alliances françaises de Bogota et de Cali.

- A Bogota : Jeudi 2 mai à 20h00 au Teatro Jorge Eliécer Gaitán -
Av Carrera 7 # 22-47


- A Cali : Mercredi 8 mai à 19h00 au Teatro Jorge Isaacs - Carrera 3 N° 12-28

Plus d’informations

publié le 26/08/2014

haut de la page