La Coopération audiovisuelle franco-colombienne

PNG
SERVICE CULTUREL

Coopération audiovisuelle
Etat des lieux de la présence française et action du poste

La relation franco-colombienne dans le secteur audiovisuel est féconde, comme en attestent la croissance des coproductions cinématographiques et le développement des échanges entre nos deux pays. Dans ce contexte, le renouvellement de coproduction cinématographique, qui commence à porter ses fruits, devrait permettre à notre coopération de franchir un nouveau palier.

L’action conduite par ce poste se décline en trois grandes lignes : consolidation de la présence audiovisuelle française, soutien aux professionnels colombiens, et promotion du cinéma colombien en France.

1.Cinéma

A l’image de la production, la fréquentation cinématographique en Colombie est en plein essor : elle a plus que doublé en six ans pour atteindre un total de 46,5 millions de spectateurs en 2014, et devrait dépasser les 50M en 2015.

Les infrastructures se développent très rapidement : on dénombre aujourd’hui près de 900 écrans à 100% numérisés et répondant au standard DCI, faisant de la Colombie (avec l’Equateur) le pays latino-américain le plus avancé en termes de numérisation.

Le cinéma français en expansion

Le cinéma français est, loin derrière le cinéma nord-américain, le deuxième cinéma étranger en parts de marché (2,45% en 2013). Sur les dix dernières années, ses résultats sont en constante progression : avec plus de 1,5M de spectateurs au premier semestre 2015, le record de fréquentation de 2012 est déjà battu, en moins de six mois.

En coordination avec Unifrance, ce poste s’efforce de soutenir les acteurs économiques colombiens (exploitants, distributeurs) et français (agents de ventes) de la présence française. Améliorer les résultats de nos films en salles est la priorité de notre action cinématographique.

Dans les circuits non-commerciaux, les productions de notre pays ont rassemblé en 2014 environ 72 000 spectateurs dans les festivals (60 000), Alliances Françaises (7 000), cinéclubs, cinémathèques et universités (3 000). Cette ambassade est un partenaire privilégié pour les acteurs du cinéma non commercial. Le catalogue de l’Institut Français qu’administre le poste est dans ce domaine un outil très précieux.

JPEG

Avec près de 85 000 entrées en 2014 (dont la moitié sont comptabilisées comme commerciales) le Festival de Cinéma Français est l’un des moteurs de ce succès.

Accompagner l’épanouissement du cinéma colombien

Depuis l’adoption en 2003 d’une loi du cinéma, la production colombienne se développe à grands pas, portée par une volonté politique qu’incarne le Président Santos. Elle est passée de 4 longs métrages sortis par an avant 2003 à 16 en 2013 et 28 en 2014.

La France constitue le principal marché d’exportation du cinéma colombien, que ce soit en salles (entre 4 et 6 sorties par an) ou sur la scène festivalière (Festivals de Cannes, de Biarritz, de Toulouse, etc.). Le service culturel œuvre à améliorer la visibilité des productions colombiennes en France en collaborant avec les grands festivals et manifestations de notre pays pour leur donner à connaître le dynamisme de la production colombienne. Le Festival des 3 Continents à Nantes a ainsi présenté fin novembre 2014 la plus ambitieuse rétrospective de cinéma colombien jamais présentée, y compris en Colombie. Le Festival de Cannes 2015, auquel trois longs métrages colombiens prenaient part, n’a pas démenti la tendance en couronnant La tierra y la sombra, coproduction colombo-française, de la Caméra d’or.

Parallèlement, nous nous attachons à accompagner le développement de la production en favorisant les rencontres entre producteurs français et colombiens pour encourager la mise en œuvre de coproductions. Le nombre de coproductions est en pleine croissance, et la création de l’Aide aux cinémas du monde a ouvert de séduisantes perspectives à la relation cinématographique franco-colombienne, et ce poste continuera à assister les producteurs colombiens dans démarches pour coproduire avec la France.

Dans cette optique, la signature du nouvel accord de coproduction cinématographique le 24 mai 2013 dans le cadre du Festival de Cannes dote les producteurs des deux pays d’un instrument propice à une multiplication des œuvres coproduites. Moins d’un an après son entrée en vigueur, deux coproductions ont déjà été admises dans le cadre de l’Accord : Gente de bien, de Franco Lolli, sélectionné à la Semaine de la Critique du Festival de Cannes en 2014 et qui a rassemblé plus de 50 000 spectateurs en France, et Anna, de Jacques Toulemonde, dont la sortie est à venir.

Le service culturel de l’ambassade contribue également au développement du secteur cinématographique en conduisant ou soutenant, parfois dans le cadre de la coopération régionale andine, diverses actions de formation destinées aux professionnels du secteur. Cette année ont été ou vont être proposés des ateliers dans le domaine de la production, du montage, et de la direction de photographie.

2.Télévision

  • France 24

Des négociations sont en cours qui devraient aboutir sur une reprise prochaine du signal de la chaîne française d’information internationale France 24.

  • TV5 Monde

Récemment victime d’une attaque informatique de grande ampleur, la chaîne francophone TV5 Monde est un acteur essentiel de notre présence audiovisuelle en Colombie.

Elle bénéficie d’une bonne implantation et d’un niveau de notoriété élevé. Elle est l’une des chaînes internationales les mieux installées dans le paysage audiovisuel colombien.

Conjointement avec les équipes de TV5 Monde et nos collègues des autres pays actionnaires, nous nous attachons à faire connaître l’offre existante, ainsi qu’à renforcer les partenariats en vigueur avec les câblo-opérateurs.

Exportation de programmes

Il existe en Colombie une demande de programmes télévisuels français -essentiellement documentaires, programmes destinés à la jeunesse ou sport. Ce poste soutient les exportateurs, en relation avec TVFI, dans leurs démarches de vente.

Coopération

Diverses actions de coopération ont été pilotées ou soutenues par le poste, en particulier dans le domaine de la numérisation des archives audiovisuelles.

3.Radio

Présence de RFI

Radio France International est le principal acteur de notre présence radiophonique en Colombie.

Avec 54 radios partenaires en Colombie, RFI est très bien implantée et bénéficie d’une excellente image.

Coopération

Ce poste s’associe aux efforts entrepris par le groupe de radio et TV publique, Sistema Señal Colombia, pour mener un travail de réflexion et de formation sur les thématiques liées au numérique (archives, RNT, etc.).

4.Promotion des industries musicales

La coopération audiovisuelle, en coordination avec l’attaché culturel, assure la promotion de l’industrie musicale française en articulant différents types d’action : soutien à la production d’une émission de radio dédiée à la musique française, promotion de Francophonie diffusion, coopération avec le Bureau Export de la musique.

Chaque année un programmateur de radio ou producteur de spectacles est invité par le poste dans l’un des grands festivals de musiques actuelles françaises.

5.NTIC

Le service culturel tâche de valoriser l’expertise française dans le domaine des NTIC et à promouvoir commercialement les produits français.

publié le 18/06/2015

haut de la page