- La Colombie en bref

1. Données générales

Nom officiel : République de Colombie

Superficie : 1038700 km² (deux fois la surface de la France métropolitaine)

Capitale : Bogota (près de 8 M d’hab.), à 2560 mètres d’altitude

Villes principales : Medellin (2, 22 M), Cali (2, 1 M), Barranquilla (1, 1 M)

Langue officielle : espagnol

Langue (s) courante(s) : environ 85 langues autochtones (guahibo, guambiano, arhuaco, inga, tucano, etc.)

Monnaie : peso colombien

Fête nationale : 20 Juillet, jour de l’Indépendance

Population : 47 millions, urbaine à 77%

Densité : 38 hab/km²

Croissance démographique : 1%

Espérance de vie : 72,5 ans (hommes : 68,7 ans ; femmes : 76,5 ans)

Taux d’alphabétisation : 94%

Religion : catholicisme (95%)

Indice de développement humain : 0,8 (77e rang mondial)

Coefficient de Gini : 0,58

Part de la population vivant avec moins de 2 $ par jour : 17,8%

PIB (2011) : 330 Md $ (secteur agricole 9% ; secteur industriel 38, 1% ; services 52,9%)

PIB par habitant (2009) : 5389 $

Taux de croissance PIB (2010 est.) : 4,5% (2009 : 0,4%)

Taux d’inflation (2010) : 3,8% (2009 : 2% - estimation 2011 : 3,4%)

Taux de chômage (2010) : 12,5%

Solde budgétaire (2010) : - 4,5%

Balance commerciale (2009) : - 82 Md $

Principaux clients (2010) : Etats-Unis (39,2%), Chine, Union européenne (14,3%), Venezuela (12,3%),

Principaux fournisseurs (2010) : Etats-Unis (25%), Chine (13,4%), Mexique (9,4%)

Compétitivité : 41e pays le plus compétitif au monde et 3e en Amérique latine, après le Chili et le Pérou.

Principaux postes commerciaux (2010) :
Exports : Mines et hydrocarbures (42%), Agroalimentaire (11,7%), Agriculture (6%)
Imports : Matières premières pour l’industrie (35.72%), biens d’équipements pour l’industrie (21.52%), biens de consommation (19.9%)

Stock français d’IDE (2009) : 592 M$ (4ème rang)

Flux d’IDE (2009) : 113 M$

Exportations de la France vers la Colombie (2010) : 586 M EUR (7ème fournisseur)

Importations françaises depuis la Colombie (2010) : 404 M EUR (25ème client)

Consulat de France : section consulaire auprès de l’ambassade seulement

Communauté française en Colombie : 4419 inscrits au registre des Français

2. Un territoire étendu et varié

GIFD’une superficie de 1 141 748 km² (deux fois celle de la France), la Colombie jouit d’une situation géographique privilégiée. Disposant de deux façades océaniques (au nord, l’océan Atlantique et à l’ouest, l’océan Pacifique) et d’un accès au fleuve Amazone, elle partage des frontières avec le Panama, le Venezuela, le Pérou, l’Equateur et le Brésil.
Le pays se divise en trois grands types de régions offrant une grande diversité de conditions climatiques et géologiques :

- à l’ouest, la région montagneuse andine, composée de trois cordillères, (26 % de la superficie), abrite près de 80 % de la population et constitue le centre de la vie économique et politique.
- à l’est, la région des vastes plaines (les "Llanos") et la forêt amazonienne, bien que totalisant 55 % de la superficie du pays, regroupent à peine 2 % de la population. L’élevage et la sylviculture constituent leurs activités de base.
- les régions formées par les littoraux du Pacifique et de l’Atlantique (19 % de la superficie) accueillent le reste de la population, avec un dynamisme ancien de la côte Caraïbe.

3. Un climat chaud prédominant, mais tempéré sur la plupart des régions peuplées

La Colombie est située dans la zone tropicale ; la saison des pluies s’étend d’avril à novembre ; la saison sèche de décembre à mars. Il existe, toutefois, d’importantes différences climatiques entre les régions. Les températures moyennes sont de :
- plus de 24°C : régions à moins de 1000 mètres (83 % du territoire)
- 17 à 24°C : régions entre 1000 et 2000 mètres (8% du territoire)
- 12 à 17°C : régions situées entre 2000 et 3000 mètres (6% du territoire)
- moins de 12°C : régions au dessus de 3 000 mètres (3% du territoire)

En absence de variations saisonnières bien marquées, le voyageur retiendra que le climat de Bogota est celui de la Normandie à la fin du printemps, celui de Medellin et de Cali de la côte d’Azur au début de l’été, tandis que la côte caraïbe offre toute l’année des températures tropicales.

4. Histoire

C’est l’espagnol Alonso de Ojeda qui découvrit en 1499 la Colombie. Santa Fe de Bogotá devint la capitale de la vice-royauté de Nouvelle-Grenade en 1538.

Le mouvement d’indépendance fut lancé en 1810 pour aboutir le 10 août 1819, après la victoire à la bataille de Boyacà. La République de la Grande Colombie (Venezuela, Équateur et Nouvelle Grenade) fut proclamée par Simon Bolivar, qui en devint le premier Président, et Francisco de Paula Santander, son vice-président. Chacun de ces deux hommes est à l’origine d’un parti politique, parti conservateur et parti libéral, qui a alterné au pouvoir tout au long des XIXe et XXe siècles. La première guerre, surnommée « Guerre des Mille Jours » (1899-1902), entre conservateurs et libéraux, coûta la vie à environ 100 000 personnes.

L’assassinat du leader libéral Jorge Eliecer Gaitan en 1948, politicien très populaire, candidat à la présidence, fait réapparaître la violence entre libéraux et conservateurs avec une force inouïe (300 000 victimes). Le coup d’Etat du Général Rojas Pinilla en 1953 met fin à la guerre civile. Il remet le pouvoir aux civils en 1957. Les deux partis se mettent d’accord (le « Front National ») pour se partager le pouvoir en alternant au poste de Président de la République, système qui perdurera jusqu’en 1974. Toutefois, dès 1960 apparaissent les premiers groupes de guérillas, prédécesseurs de ceux qui sont encore actifs aujourd’hui. La constitution de 1991 engage le pays vers une ouverture économique au marché mondial, alors que disparaissent les grands cartels de la drogue avec la mort de Pablo Escobar en 1993.

En 2002, le Président Uribe arrive au pouvoir, élu sur un programme de restauration de l’autorité de l’Etat et d’intensification des efforts militaires pour amener les mouvements armés illégaux à négocier, après la rupture des négociations de paix avec la guérilla des FARC. Réélu en 2006, il a laissé sa place le 20 juin 2010 à M. Juan Manuel Santos.

Pour une présentation complète de la Colombie (politique, institutions, situation économique et sociale...) voir la fiche Colombie sur le site France Diplomatie : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo/colombie/presentation-de-la-colombie/article/presentation-2586

publié le 10/10/2012

haut de la page