La Colombie après les accords de paix : Quel rôle pour les ONG françaises ?

Le 17 février dernier, Monsieur l’Ambassadeur Jean-Marc Laforêt a rencontré les ONG françaises présentes en Colombie, lors d’une réunion organisée à la Maison de l’Amérique Latine, en partenariat avec le Réseau France Colombie Solidarités.

JPEG

Une rencontre qui se fait généralement à Bogota mais qui permettait, à cette occasion, de regrouper une diversité importante d’acteurs, dont les organisations ont leur siège en France.

Une vingtaine de participants, représentant 18 ONG et associations, ont pu d’abord entendre l’analyse de l’Ambassadeur quant aux enjeux du post-conflit et de la coopération, avant de présenter chacun leur travail en Colombie. Un panorama complet de la coopération française des ONG, qui a permis de voir l’amplitude des thématiques traitées (agriculture, droits humains, construction de la paix, culture, etc.).

Le dialogue qui a suivi pendant plus d’une heure a été riche. Ont été évoqués les sujets importants à court terme, comme la poursuite des actions après les accords de paix, les articulations possibles ou envisagées avec d’autres secteurs (Universités, entreprises, institutions) ou encore les contraintes liées aux mécanismes de financements.

Les questions ont porté principalement sur l’appui stratégique de l’Ambassade aux ONG, la mise en réseau avec les entreprises, l’Année 2017, le Comité stratégique binational, les orientations de l’AFD ou le lien avec les plateformes colombiennes d’ONG.

Monsieur l’Ambassadeur a noté le potentiel que représente le travail fourni par toutes les organisations et a souligné l’importance de mieux se coordonner afin de mieux répondre aux défis colombiens.

La paix territoriale, le développement durable, la réinsertion des combattants, la promotion des droits humains, la gouvernance, la responsabilité sociale des entreprises, autant de problématiques sur lesquelles les ONG sont engagées, leur conférant ainsi un niveau d’expertise important, qui doit pouvoir être mis au service de la construction de la paix en Colombie.
L’Année 2017 pourrait être l’occasion de renforcer l’articulation entre les services de l’Ambassade et les ONG présentes en Colombie. En tous les cas, chacun a pu mieux connaître le travail des uns et des autres lors de cette rencontre, ce qui est le point de départ pour mieux articuler les actions au profit de la société civile et des populations colombiennes.

publié le 10/03/2016

haut de la page