L’action culturelle française en Colombie

Les liens culturels entre la France et la Colombie sont anciens et intenses. Les deux pays entretiennent des relations privilégiées dans le domaine artistique.

Participer aux grandes manifestations artistiques colombiennes

Photo 1 – David Foenkinos, Emmanuel Carrère, Virginie Despentes et Olivier Barrot ont participé aux dernières éditions du Festival « Hay Festival » à Cartagena, Colombie. - JPEG

Photo 1 – David Foenkinos, Emmanuel Carrère, Virginie Despentes et Olivier Barrot ont participé aux dernières éditions du Festival « Hay Festival » à Cartagena, Colombie.

Proposer des projets artistiques ambitieux susceptibles de bénéficier de l’appui d’institutions et de structures colombiennes

Photo 2 – Annette Messager et Raymond Depardon voyagent en Colombie afin de construire de nouveaux projets et nouvelles et alliances culturelles. Exposition « La France de Raymond Depardon », Banco de la República -18 mars au 31 mai 2015- (Bogota, Colombie). - PNG

Photo 2 – Annette Messager et Raymond Depardon voyagent en Colombie afin de construire de nouveaux projets et nouvelles et alliances culturelles. Exposition « La France de Raymond Depardon », Banco de la República -18 mars au 31 mai 2015- (Bogota, Colombie).

Développer une programmation culturelle commune avec le réseau des Alliances françaises de Colombie

PNG

Développer la coopération entre les créateurs, les artistes et les experts des deux pays

Photo 3 – « La Noche en Blanco » Deuxième édition de la Nuit blanche à Bogota. Artiste franco-colombien invité : Klaus Fruchtnis. Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=lHdj9gpem7c - JPEG

Photo 3 – « La Noche en Blanco » Deuxième édition de la Nuit blanche à Bogota. Artiste franco-colombien invité : Klaus Fruchtnis. Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=lHdj9gpem7c

L’action culturelle française entend offrir une image d’excellence, tant de la richesse du patrimoine que de la vivacité de sa création, en offrant la plus grande visibilité. Cette stratégie se traduit par une volonté d’être présent dans les plus grandes manifestations artistiques colombiennes.

1.Partenaires

L’ambassade renforce au fil des années sa présence dans les grands festivals colombiens, dans les domaines des arts visuels, des arts de la scène, de la littérature et du débat d’idées. Elle s’efforce de garantir une présence française dans la plupart des grandes manifestations et festivals colombiens, qu’il s’agisse du Festival ibéro-américain de théâtre de Bogota, de la Biennale internationale de la photographie, de la Fête de la Musique déployée au travers de douze villes, des Foires du livre de Bogota et de Medellin, de la manifestation littéraire du Hay Festival à Carthagène-des-Indes, des festivals de musique classique à Carthagène des Indes, à Popayán, Villa de Leyva, Bogota et Medellin ; des festivals de musiques actuelles à travers le pays.

L’effort de l’ambassade vise à tisser des liens de travail étroits avec les principaux opérateurs culturels locaux, qu’il s’agisse des grands musées, de grands programmateurs indépendants, de la Banque de la République, plus importante institution culturelle du pays, au travers de son large réseau en Colombie, de la salle de concert de la « Biblioteca Luis Angel Arango » (BLAA) de Bogota, du Théâtre municipal Jorge Eliecer Gaitan de Bogota, du Théâtre Colsubsidio du Théatre Colón de Bogota (théâtre national qui a ré-ouvert ses portes en août 2014 après 6 ans de rénovation), des « Théâtre Metropolitano » et Pablo Tobón de Medellin ou encore le Teatro Mayor de Bogota, structure semi-privée devenue un des lieux-phares de la politique culturelle colombienne depuis 2011.

Photo 4 – Partenaires de l'Institut Français Colombie - JPEG

Photo 4 – Partenaires de l’Institut Français Colombie

2.Action en faveur du livre français

En fonction de leur actualité éditoriale et des traductions en espagnol, des écrivains français participent aux foires du livre et à différentes manifestations littéraires à travers le pays, comme l’ont fait entre autres ces dernières années Catherine Millet, Gilles Lipovetsky, Virginie Despentes, Emmanuel Carrère, David Foenkinos, Patrick Deville, Philippe Claudel ou encore JMG Le Clézio.

Photo 5 – Jean-Marie Gustave Le Clézio à l'édition 2015 du « Hay Festival ». - JPEG

Photo 5 – Jean-Marie Gustave Le Clézio à l’édition 2015 du « Hay Festival ».

3.Patrimoine et création contemporaine

L’ambassade a proposé une série de grandes expositions qui ont suscité une réponse favorable de la part des autorités et des institutions colombiennes. Après une rétrospective Man Ray au Musée d’art de la Banque de la République en 2010, plusieurs expositions-phares ont connu un grand succès public et médiatique en 2012 : « Douleur exquise », « No sex last night », « Voir la mer » et « Les Aveugles » de Sophie Calle au Musée d’Art de la Banque de la République à Bogota et au Musée d’art moderne de Medellin en 2012, qui ont attiré 80 000 visiteurs ; « Auto-hybridations précolombiennes » au Musée d’art moderne de Bogota et « Art charnel & La réincarnation de Sainte-Orlan » d’Orlan . Une importante exposition patrimoniale, « Le Louvre à Bogota, Religion et Céramique grecque », spécifiquement conçue par le Musée du Louvre pour le Musée National de Colombie par l’intermédiaire du poste, exposition présentée du 15 juillet au 15 octobre 2013 avec le soutien du ministère de la Culture de Colombie et de mécènes privés.

En 2014, Robert Cahen s’est présenté dans le cadre du festival international de l’image de Manizales, Klauss Fruchtnis, artiste référencé par la Nuit Blanche parisienne, s’est présenté en septembre dans le cadre de la deuxième Nuit Blanche de Bogota. L’Alliance française, à travers sa collaboration avec la Galerie parisienne : Les filles du calvaire, a présenté entre autres Gilbert Garcin, Thierry Fontaine, Ismaïl Bahri et Catherine Poncin.

L’exposition « La France » de Raymond Depardon a été présentée à Medellín et à Bogotá. Plusieurs autres projets sont en court de développement dont la participation de Kader Attia à « La Otra bienal » en 2015.

A travers le projet FRACO et dans l’optique de l’année croisée de 2017, se sont rencontrés en décembre 2014 en Colombie, puis en 2015 en France une sélection de responsables de musées, galeries et de commissaires d’expositions français et colombiens afin d’imaginer et d’élaborer des partenariats entre les deux pays.

La biennale de photo de Bogota 2015 a invité plusieurs photographes français parmi lesquels Jadikan, Jean Paul Bourdier, Laurent Chéhère. La France sera aussi très présente cette année dans des festivals d’arts numériques comme ARTTEC et Voltaje ainsi que lors de la troisième édition de la Nuit blanche de Bogota avec de grands noms de cette discipline comme Electronic Shadow, Chevalvert et Cyril Hernandez.

4.Spectacle vivant

  • Musiques classiques et contemporaines
  • Musiques actuelles
  • Danse
  • Théâtre, Cirque et arts de la rue

Musiques classiques et contemporaines

Une riche programmation en musiques baroque, classique et contemporaine a été présentée depuis 2013 : Kronexos, le Quatuor Parisii, le Quatuor Diotima, le Quatuor Ysaÿe, Pascal Marsault, Eric Franceries, Claire Marie Le Guay ou encore l’Alpha Ensemble. En 2014, se sont présentés en Colombie Pascal Contet (accordéon) et Paul Meyer (clarinette), le claveciniste Jory Vinikour, le duo de pianistes Katia et Marielle Labèque, Emmanuel Ceysson (harpe) et Laurent Verney (alto) et le Quatuor Zaïde. Se sont présentées aussi de grandes formations comme l’Ensemble l’Arpegiatta, l’Ensemble Jacques Moderne et Les Arts Florissants de William Christie. En 2015, Le chef d’orchestre Louis Langrée, le clarinettiste Paul Meyer, le guitariste Judicaël Perroy, l’ensemble Discantus, entre autres, tourneront en

Photo 6 « Orphée » Un opéra contemporaine conçu de manière collective par Christina Pluhar, l'ensemble L'Arpeggiata et le laboratoire colombien transdisciplinaire Mapa Teatro. Voir l'opéra complet : http://culturebox.francetvinfo.fr/live/musique/opera/orfeo-chaman-de-pluhar-au-teatro-mayor-de-bogota-214531 - JPEG

Photo 6 « Orphée » Un opéra contemporaine conçu de manière collective par Christina Pluhar, l’ensemble L’Arpeggiata et le laboratoire colombien transdisciplinaire Mapa Teatro. Voir l’opéra complet : http://culturebox.francetvinfo.fr/live/musique/opera/orfeo-chaman-de-pluhar-au-teatro-mayor-de-bogota-214531

Musiques actuelles

JPEG L’ambassade a réalisé un effort particulier depuis 2014 dans le domaine des musiques actuelles et du jazz afin de toucher un public plus large, plus jeune, allant des classes populaires aux plus aisées.

De nombreux groupes et artistes ont été programmés en 2014 pour participer aux différents festivals colombiens et pour jouer sur des scènes prestigieuses : Wax Tailor, accompagné par l’orchestre symphonique de Colombie, a présenté son nouveau projet pour la ré-inauguration du Théâtre Colón, le théâtre national de Bogota. Le projet Vox Femini (cycle de voix de femmes francophones) composé de chanteuses de la scène pop, électro et musiques du monde comme Emel Mathlouthi, Mesparow, Fatoumata Diawara. Amadou et Maryam se sont présentés pour la deuxième fois en Colombie. La tournée des artistes émergents sélectionnés dans le cadre de la fondation FAIR et appuyé par le réseau des Alliances françaises de Colombie s’expatrie depuis 2011 en Colombie avec en 2014 : Maissiat, Rocky, Sophie Maurin, Superpoze. Vive Electrolux, une nuit électronique consacrée à la scène électro française a présenté plusieurs grands JPEG noms de l’électro française comme Rocky, The Penelopes et Vitalic. En novembre 2014 l’adaptation du festival Marsatac, festival de musiques électroniques et de hip-hop marseillais, a présenté sa première édition colombienne en collaboration avec le festival SOMA de Bogota en compagnie d’artistes stars comme The Hackers, Blackstrobe et Nasser. En 2015, de nombreux artistes et groupes comme Wax Tailor, Isaac Delusion, Zaz, St Lô, Baden Baden, Anne Paceo, Louis Ronan Choisy, Guillaume Perret and the Electric Epic, Smokey Joe and the kid, The Avener, Cassius, Etienne de Crécy, Cocorosie, Miss Kittin and the Hacker parmi les plus connus seront présents sur les scènes de musiques actuelles colombiennes.

Enfin, un projet de formation ambitieux dans le domaine de l’ingénierie du son sera mis en place en 2016 et 2017 au niveau national en collaboration avec le Ministère de la Culture colombien et diverses institutions françaises et colombiennes.

Danse

Dans le domaine chorégraphique, après la venue de Carolyn Carlsson du Centre Chorégraphique National de Roubaix, de Jérôme Bel et une création en Colombie d’Heddy Maalem en 2012, la compagnie Käfig s’est présentée en mai 2013 à Bogota et à Cali pour annoncer l’inauguration de la première biennale de la danse de Cali. En 2014, année sans biennale, la danse française a quand même été à l’honneur avec plusieurs compagnies telles la MD Cie et son spectacle Hurlants corps ou encore la Cie Zahrbat/Carolyn Carlson. En 2015, la biennale de danse de Cali et le festival de danse de Bogota présenteront dans le cadre de ces deux événements un Focus France avec plusieurs compagnies invitées dont les compagnies Preljocaj, Kafig, Adrien M & Claire B, Georges Momboye, Sébatien Ramirez. Une grande première pour la danse française qui n’aura jamais été aussi présente en Colombie. Enfin le Malandin Ballet de Biarritz s’est présenté dernièrement en Colombie avec ses œuvres Cendrillon et Roméo et Juliette.

Photo 9 – Les compagnies WangRamirez et Adrien M / Claire B font partie de la programmation de la Biennale de Danse de Cali et du Festival « Danza en la Ciudad » 2015. - JPEG

Photo 9 – Les compagnies WangRamirez et Adrien M / Claire B font partie de la programmation de la Biennale de Danse de Cali et du Festival « Danza en la Ciudad » 2015.

Théâtre, Cirque et arts de la rue

JPEG En 2012, la XXIe édition du Festival ibéro-américain de théâtre de Bogota a permis de présenter « Jules César » de Shakespeare mis en scène par Arthur Nauzyciel du Centre Dramatique National d’Orléans, le pantomime « Cocorico » de Patrice Thibaud avec le Théâtre National de Chaillot, ainsi que plusieurs compagnies de théâtre de rue . En avril 2014, au Festival ibéro-américain, se sont présentés Victoria Chaplin et Aurélien Thierrée et leur Cirque Invisible ainsi que Wajdi Mouawad et son spectacle Seuls.

Vivarium de Philippe Quesne a rencontré un grand succès avec son projet : l’Effet de Serge en co-production avec la compagnie de théâtre colombienne « le Mapa Teatro » et l’Université Nationale en août 2014.

Le Cirque Farouche a réalisé une tournée magnifique à travers la Colombie, en août et septembre 2014 faisant salle comble dans tous les lieux dans lesquelles la compagnie s’est présentée. Enfin, le projet de co-production franco-colombien « Dios proveera » de David Bobee, artiste résident du théâtre de Chaillot et directeur du CDN de Haute Normandie, coproduit avec le musée du Quai Branly avec le collectif de cirque colombien La Gata, prend forme et sera présenté en France puis en Colombie en 2015/2016. D’autres grands noms du théâtre contemporain français se présenteront en Colombie en 2015 comme Rodrigo Garcia ou Fanny de Chaillé dans des projets de diffusion et de co-réalisations.

Photo 10 – Cirque Farouche au Teatro Mayor Julio Mario Santo Domingo (2015). - JPEG

Photo 10 – Cirque Farouche au Teatro Mayor Julio Mario Santo Domingo (2015).

5.Apport d’expertise au ministère de la culture colombien

Le service culturel travaille en lien étroit avec le ministère de la culture colombien, notamment pour développer un échange d’expertise et de savoir-faire en matière culturelle. Des programmateurs colombiens sont invités aux Focus Théâtre, Cirque et arts de la rue, Danse, Musiques actuelles et arts visuels organisés par l’Institut français de Paris. Plusieurs professionnels de la culture colombiens sont sélectionnés chaque année pour participer à la formation « Courants du monde ».

Pôle d’excellence dans de nombreux domaines de la création, la France a une carte maîtresse à jouer auprès d’une nation volontiers tournée vers les arts et la culture de notre pays, particulièrement au fait de son actualité artistique, de la création contemporaine et de la scène émergente française. L’année croisée France/Colombie programmée en 2017 cristallisera la montée en puissance de cette coopération artistique d’une grande richesse dans le domaine des arts visuels, des arts de la scène et des musiques.

publié le 17/06/2015

haut de la page