Gestion des Sources Humaines de Renseignement


GESTION DES SOURCES HUMAINES DE RENSEIGNEMENT

JPEG

Dans la majorité des enquêtes, qu’elles portent sur le terrorisme ou la lutte contre le trafic de stupéfiants mais également sur les crimes contre les personnes ou les biens (enlèvements, séquestration, vols à main armée…) le renseignement d’origine électronique n’est pas suffisant et il convient de trouver des sources d’informations d’origine humaine pour permettre aux enquêteurs de prévenir les infractions à la loi ou d’en confondre les auteurs.

Désireux d’échanger sur ce thème avec le principal service de police judiciaire de la Police Nationale Colombienne (DIJIN) et son homologue de la Fiscalía General de la Nación (le Corps Technique d’Investigation), le Service de Sécurité Intérieure de l’Ambassade de France en Colombie a organisé un stage portant sur la gestion des sources humaines de renseignement.

Deux lieutenants du Centre National de Formation à la Police Judiciaire de Fontainebleau se sont ainsi rendus à Bogota durant une semaine pour montrer les savoir-faire français en la matière et confronter les bonnes pratiques utilisées de l’autre côté de l’Atlantique.

Le programme, qui s’adressait à 24 enquêteurs de la DIJIN et du CTI, s’est déroulé autour d’une phase théorique d’une journée et demie dans les installations modernes de la DIJIN, tandis que les autres journées étaient consacrées à la pratique sur le terrain : recrutement d’un informateur, préparation d’un rendez-vous, gestion de la source humaine de renseignement, réactions à tenir face aux cas non conformes et aux incidents, etc.

En fin de semaine, deux exercices de synthèse ont clôturé le stage, à l’occasion desquels les nouveaux savoir-faire « colombo-français » récemment testés ont donné d’excellents résultats, les stagiaires parvenant à atteindre tous les objectifs malgré les embûches et obstacles dressés par les formateurs. En guise de récompense, le dernier jour, les diplômes ont été remis aux 24 stagiaires, reçus pour l’occasion dans l’enceinte de l’Ambassade de France.

publié le 28/05/2014

haut de la page