Quai d’Orsay - Déclaration du porte parole - Bolivie

PNG

Paris, le 3 juillet 2013.

Le ministre des affaires étrangères a téléphoné à son homologue bolivien pour lui faire part des regrets de la France suite au contretemps occasionné pour le président Morales par les retards dans la confirmation de l’autorisation de survol du territoire par l’avion du président. Il lui a fait part des éclaircissements nécessaires sur cet incident.

Il a souligné que l’autorisation de survol avait été confirmée dès que les autorités françaises avaient été informées que l’aéronef en question était celui du président Morales. Il a également indiqué qu’il n’y avait, naturellement, jamais eu d’intention de refuser l’accès à notre espace aérien à l’avion du président Morales, qui est toujours le bienvenu dans notre pays.

La relation avec la Bolivie est marquée par la confiance et l’amitié. La visite en France effectuée en mars par le président Morales, marquée par un entretien très chaleureux avec le président de la République, a été l’occasion de souligner la volonté politique commune de donner une nouvelle impulsion au partenariat entre nos deux pays. Dans cet esprit, les deux ministres ont exprimé leur volonté de poursuivre l’approfondissement des relations franco-boliviennes.

publié le 04/07/2013

haut de la page