Conditions d’entrée pour les citoyens colombiens

Conditions d’entrée dans l’espace Schengen pour un court séjour

A partir du 3 décembre 2015, les citoyens colombiens ne sont plus soumis à l’obtention d’un visa de court séjour afin de voyager en France pour des périodes de maximum 90 jours par semestre.

A partir du 19 mai 2016, les citoyens colombiens ne sont plus soumis à l’obtention d’un visa de court séjour afin de voyager en Guadeloupe, Martinique, Guyane, la Réunion, Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon, Wallis et Futuna pour des périodes de maximum 90 jours par semestre.

Si vous avez déjà séjourné dans l’espace Schengen durant les derniers six mois et si avez un doute quant au numéro de jours pendant lesquels vous êtes autorisés à séjourner de nouveau dans l’espace Schengen, vous pouvez utiliser la calculatrice Schengen.

Consultez les informations du ministère des affaires étrangères colombien concernant les types de passeports colombiens valides.

La police aux frontières peut vous exiger des justificatifs à l’entrée dans l’espace Schengen. La non-présentation des documents demandés peut conduire au refus d’entrée sur le territoire européen. Il est obligatoire d’être en possession d’un passeport valable au minimum 3 mois après votre retour en Colombie.

Pour des visites touristiques, familiales ou privées :

-  Réservations d’hôtel, de logement ou attestation d’accueil. Il n’est pas nécessaire que l’attestation d’accueil soit tamponnée par le consulat.
-  Documents relatifs au voyage : réservation d’un voyage organisé ou tout autre document justifiant le voyage prévu.
-  Justificatif de retour : un billet d’avion pour votre retour en Colombie.
-  Moyens de subsistance pendant votre séjour (argent en espèces, cartes de crédit, chèques de voyageur).

La police aux frontières peut exiger des documents supplémentaires pour certaines catégories de voyageurs.

Pour des voyages d’affaires :
-  Une invitation d’une entreprise afin de participer à des réunions, conférences ou manifestations de caractère commercial, industriel...
-  Tout autre document justifiant de l’existence de relations commerciales ou professionnelles
-  Ticket d’entrée à une foire ou congrès.

Pour des voyages éducatifs ou pour des formations :
- Un certificat d’inscription à un centre de formation.
- Carte d’étudiant ou certificat relatifs aux cours suivis.

Pour des voyages à buts sportifs, politiques, scientifiques, culturels, religieux :
-  Une invitation mentionnant le nom de l’organisation d’accueil et la durée du séjour ou tout autre document justifiant l’objectif du voyage.

Cas des mineurs :
Les mineurs doivent être en possession de leur acte de naissance et d’une autorisation de voyage authentifiée et signée par les deux parents.

Il est impératif que les étrangers salariés en France obtiennent une autorisation provisoire de travail validée par la DIRECCTE avant d’entrer en France. Ce document remplace le visa et doit être présenté au contrôle par la police aux frontières.

Conditions d’entrée dans l’espace Schengen pour un long séjour

Les citoyens colombiens sont soumis à l’obtention d’un visa long séjour pour séjourner en France pour un séjour de plus de 3 mois. Les conditions et délais de délivrance varient selon le motif du séjour.
Il n’est pas possible de changer de statut en France. Si vous êtes entré en France pour un motif et souhaitez changer votre statut, vous devez retourner en Colombie faire une nouvelle demande de visa correspondant à votre nouveau statut.

Vous pouvez consulter le type de visa correspondant à votre situation sur les pages de visas de long séjour.

Le titulaire colombien d’un visa de long séjour type D peut entrer dans l’espace Schengen pour un motif touristique jusque 90 jours avant la date de début de son visa long séjour sans être obligé de sortir et entrer à nouveau dans l’espace Schengen.

publié le 25/08/2016

haut de la page