Cérémonie du 11 novembre au lycée français de Bogota

Cérémonie de commémoration du 11 novembre au Lycée français de Bogota.

Pour des raisons climatiques, le 11 novembre 2016 a eu lieu le gymnase du lycée français de Bogota, la cérémonie de commémoration de l’armistice du 11 Novembre 1918, organisée par la mission de défense de l’ambassade de France, présidée par Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur Jean Marc Laforêt, bénéficiant de la remarquable participation de la banda de policia de la police colombienne.
Au cours de son discours, Monsieur l’Ambassadeur a souligné l’importance du devoir de mémoire pour chacun d’entre nous. L’horreur du premier conflit mondial, comme celles de tous les autres conflits, ne peut et ne doit pas être oubliée, d’autant plus que le monde subit toujours des crises, certes plus isolées et moins meurtrières, mais qui sèment terreur et destructions chez les hommes et les femmes. Mon l’ambassadeur a également fait part du message national du secrétaire d’état aux anciens combattants.

Monsieur Francois Latorre, représentant du président de l’association des anciens combattants français résidant en Colombie, a solennellement lu les noms des dix soldats colombiens morts pour la France pendant les deux conflits mondiaux. Puis, avec Monsieur l’Ambassadeur, a déposé une gerbe de fleurs devant la plaque commémorative de ces soldats qui se sont sacrifiés pour la paix et la liberté.
Un projet pédagogique très fort, piloté par monsieur Thomas Morales, professeur d’histoire, a permis la participation active de sa classe de première. Six élèves sont intervenus devant les invités, lisant chacun une lettre de combattant, en français, en anglais, en portugais, et en allemand. Le thème du courrier pendant la guerre a été très apprécié.

Une remise de décorations a conclu la cérémonie. Au nom du président de la république, le capitaine de frégate Mikael Péron, s’est vu remettre des mains de Monsieur l’Ambassadeur l’ordre nationale du mérite (chevalier), le major (à la retraite) Georges Sanchez, au nom du ministre de la défense, recevait la croix du combattant et pour clore le capitaine de police Yves Pees-Lalanne et le brigadier de police se sont vus remettre la médaille d’or de la sécurité intérieure au nom du ministre de l’intérieur.

publié le 17/11/2016

haut de la page