Agroexpo : une tradition pour la France.

AGROEXPO : UNE TRADITION POUR LA FRANCE

Le Bureau UBIFRANCE de Bogota organise un pavillon français dans la cadre de la XIXème édition de la foire Agroexpo, rencontre biannuelle des professionnels des secteurs agricoles et agroalimentaires de la région andine et des Caraïbes, qui aura lieu du 11 au 21 juillet à Bogota en Colombie.

Cette année, la France est située au sein du pavillon 4 de Corferias sur un espace d’exposition de 235 m2 et réunit plus d’une vingtaine d’entreprises (exposants et sponsors) provenant de secteurs divers :

  • Élevage et génétique animale (Bovine et caprine)
  • Machines et équipements pour le secteur agricole
  • Machines pour le traitement des déchets organiques
  • Équipements et solutions technologiques globales en après récolte
  • Equipements pour l’industrie agro-alimentaire
  • Industrie alimentaire (produits finis)

Est également organisé le mercredi 17 juillet à partir de 8h le séminaire Expérience franco-colombienne en matière de développement, productivité et innovation agricole.

Ce cycle de conférences a pour objectif de présenter des solutions en faveur du développement du secteur agricole colombien. Il se focalise sur les thèmes suivants :

  • Le machinisme agricole, un investissement clé pour l’augmentation de la productivité
  • Diversité de solutions pour l’amélioration de la productivité d’un élevage
  • Expérience française dans l’utilisation d’équipements après-récolte

Soulignons que la participation de la France à Agroexpo s’est convertie au fil des années en une tradition pour l’Ambassade de France en Colombie dont l’objectif est de promouvoir et faire connaître le savoir-faire français ainsi que d’impulser les relations économiques et commerciales entre nos deux pays.

POUR LE DÉVELOPPEMENT DES RELATIONS COLOMBO-FRANCAISES SUR LE SECTEUR DU MACHINISME AGRICOLE

A l’image de la France, la Colombie possède une forte tradition agricole. La modernisation de son appareil productif se présente comme un élément primordial pour que le pays puisse continuer de développer certaines de ses productions nationales dont le niveau de rendement reste limité. Ceci permettrait au secteur agricole d’améliorer son niveau de compétitivité général ainsi que d’accentuer son poids à l’international. Par conséquent, le pays se présente indéniablement comme un marché disposant d’un significatif potentiel de développement.

D’un point de vue général, les entreprises françaises doivent encore approfondir leur connaissance relative au marché agricole colombien. En 2012, la France n’était positionnée que 19ème exportateur de machinisme agricole en Colombie avec une faible participation à hauteur de 0,48%, alors que les importations totales de ces même produits se sont accrues de 101% depuis 2007. Néanmoins, les machines, équipements et technologies français qui bénéficient d’une forte notoriété sur le marché national, pourraient apporter de véritables solutions en faveur du développement du secteur agricole local. Ainsi, le premier objectif actuel est de continuer à sensibiliser nos entreprises sur le potentiel de croissance colombien ainsi que de favoriser leurs relations économiques et commerciales avec les opérateurs du pays.

PDF - 432.5 ko

publié le 11/07/2013

haut de la page